Web Social : Du Tissu Social au Tissu Digital

 

2-ecrans-iphone-2016

 
Observez cette image, ces deux écrans d’iPhone.
Comme vous l’aurez vite deviné, l’écran de gauche est celui d’un ado, l’écran de droite celui d’un Quadra.
Comme on le voit, le quadra place encore l’application « Téléphone » dans ses apps principales, en bas.
Mais pour l’ado, cette fonctionnalité est carrément secondaire. Son iPhone est entre autres un téléphone… Il n’a pas supprimé cette app, il peut en avoir besoin pour les cas d’urgence, ou pour échanger avec ses grand-parents. Mais elle est reléguée en écran 4. Ce qu’il met en bas de son écran, ce sont Snapchat et Instagram, sa musique, ses textos.
 
Prenons maintenant un peu de recul : L’Humanité a la particularité, depuis ses déjà lointaines origines, de s’affranchir de toutes les limites que la Nature cherche à lui imposer. 
Un “animal social”, l’Humain, membre de son tissu familial et tribal, puis acteur du bien plus large tissu social : Son entourage professionnel, son entreprise, sa ville, son association, son club… Son syndicat, son parti politique.
 
Et depuis l’avènement du Web, se fait peu à peu jour l’idée que tous ces vieux cadres sont dépassés ; que finalement, nous autres humains sommes en train de nous relier tout comme les neurones d’un même cerveau… Une vieille utopie qui permettrait l’abolition définitive des frontières, le triomphe des idées justes, l’harmonie universelle (ou tout l’inverse ?)
 
Nous devons en convenir, ce qui fait “tourner” la société, ce n’est plus tant le Tissu Social que le Tissu Digital – un phénomène en expansion permanente qui le transcende et souvent le menace. Tous ces réseaux sociaux et applications qui nous relient en permanence via nos précieux devices ; et qui permettent l’émergence et la propagation des idées. Les meilleures comme les pires, les vraies comme les fausses, les vertueuses comme les pernicieuses.
 
D’où la perplexité – et souvent l’angoisse – bien légitime des partis politiques, des associations et autres syndicats. Pourquoi en effet, se dit le citoyen lamda, se fier à ces vieilles formules alors que sur Facebook, en seulement quelques jours, on peut fédérer autour d’une cause, autour de soi, des dizaines de milliers de sympathisants ? Quel superbe « chemin de traverse » !
 
L’enjeu pour les entreprises, les associations, les collectivités ??
D’abord prendre conscience de la vigueur de ce Tissu Digital, et de son caractère incontournable, de son impact sur la relation commerciale, le métier de commercial / vendeur. Et quand j’écris “prendre conscience”, je pense “prendre action”, et prendre action vraiment. Action ancrée dans le quotidien et non “cerise sur le gâteau quand on aura le temps”. Parce que ce qui fera la différence, au sein de cet immense Tissu Digital, ce sera de trouver bons noeuds d’influence, et de s’y positionner au plus juste, avec le bon ton, le bon angle. Et surtout les bon relais, les interlocteurs le mieux en mesure de relayer ses idées. De mettre en place, pour les commerciaux, des pratiques de Social Selling.
 
Une bonne place nouée au sein du Tissu Social = L’assurance de disposer d’un levier qui ne cessera, au cours des années qui viennent, de gagner en importance.