Les OVNI LinkedIn / Social Selling : Le « cas » Grant C. !

portrait

 

Ce qui me fascine sur LinkedIn, entre autres choses, c’est qu’on y croise parfois des OVNI (Objets VIRAUX Non Identifiés) ; enfin « Non Identifiés » pas exactement, puisque en l’occurrence l’Identité de l’Objet est claire et correspond – la plupart du temps – à des gens qui existent pour de vrai.

Non, si j’utilise le terme « OVNI », c’est pour pointer le fait que ces comptes font preuve d’une étonnante vitalité / viralité, et c’est notamment le cas pour Grant Cardone, un entrepreneur de Miami en Floride que je suis avec attention depuis environ 3 ans. 

Attention : Grant n’est pas un « Influencer » au sens de Bill Gates ou Richard Branson ; il a bien un compte Premium sur LinkedIn, mais en dehors de cela son compte est tout à fait standard, il ne bénéficie d’aucun passe-droit spécial de la part du réseau.

Mais il est franchement remarquable par les scores d’engagement qu’il obtient, et l’intensité avec laquelle il s’emploie à retirer le MAXIMUM des multiples fonctionnalités du réseau. Grant ne fait pas semblant, dès que quelque chose est disponible sur LinkedIn, il le fait, il y va à fond ! Et ça marche.

Petit tour d’horizon des chiffres les plus spectaculaires de son activité LinkedIn : 

Nombre d’abonnés

Grant totalise… Roulement de tambour… 54 504 abonnés sur LinkedIn ! 

WOW À ma connaissance, personne en France n’a encore atteint ce niveau. Petite précision néanmoins : ce chiffre placé en haut du profil comptabilise les simples abonnés (ceux – dont je suis – qui suivent simplement Grant sans pour autant être une relation à Grant, c’est à dire une connexion directe) + Les « vraies » relations directes (qui ont donc tous les accès à Grant, y compris celui de pouvoir lui envoyer des messages privés). Quelle proportion d’abonnés Vs les relations ?? Information non disponible sur LinkedIn si la personne ne fait pas partie des relations de 1er niveau. Mais vraisemblablement autour de 20% 

Pulse

pulse

Observez les dates de publication : Grant publie – ou plutôt probablement fait écrire et publier – la bagatelle de… 1 article par jour !! Des consultants comme moi-même ou Jean-François Messier recommandent une publication aux 15 jours. Là c’est pratiquement TOUS les jours depuis plus d’un an, avec en plus une viralité qui ne se dément pas, et des chiffres qui font franchement rêver depuis notre hexagone :

article-pulse

Pour cet article-ci (et pour les autres c’est souvent du même tonneau), juste 45 331 vues, 4 449 likes, 243 commentaires. Joli « effet pop-corn », non ?? Re-WOW donc ici. En passant, notez le titre de l’article : Court, percutant, dérangeant « obsédé par les ventes ». Un élément d’explication pour cette viralité ? Perso je pense que oui.

Par contre, je vous vois venir, vous aurez sans doute envie de parler ratio ? Vous vous dites : Grant a plus de 50 000 abonnés, donc ces chiffres-là ne sont pas si surprenants. Mais quand même, en prenant seulement le % de likes Vs le nombre d’abonnés, nous avons pour cet article 4 449 likes pour un total de 54 504 abonnés. Donc un ratio de 8% Yes ?

Maintenant, regardons quelques consultants parmi les plus solides en France, comme Cyril Bladier ou Jean-François Messier… Le ratio moyen constaté dépasse péniblement les 2% (et perso je ne fais pas mieux) Et pourtant ce sont des très bons… Donc, chapeau Grant !

Compétences

Bien entendu, Grant occupe 100% de l’espace dévolu aux compétences, c’est à dire qu’il en a saisi 50 (eh oui, on peut aller jusqu’à 50, mais pas plus) Normal. Je lui donne raison. Mais en plus – et là encore on ne voit pas ça si souvent – chacune de ces 50 compétences est validée par plus de 99 relations de Grant :

competences

Validation de compétences

competences-sales

Parmi ces compétences, la 1ère est validée par plus de 4000 relations. Grant doit être un TRES BON vendeur ! Le genre capable de « vendre des frigos au Pôle nord » 😉 Evidemment toutes ces personnes, en validant cette compétence (elles ont juste cliqué sur « + » en regard de la compétence LinkedIn), ne sont pas en train de « jurer sur la Bible » que Grant A vraiment cette compétence. Valider des compétences sur LinkedIn, c’est une sorte de courtoisie, avec un côté « brosse à reluire » / « pipeau » bien réel. Evidemment. Mais tout de même…

Vous l’aurez compris, Grant Cardone me scotche. Je le suis depuis des années et c’est vraiment intéressant de le voir s’emparer, à chaque fois, des nouvelles possibilités de LinkedIn – et de transformer l’essai. En termes de techniques de Social Selling socle (déjà s’imposer et se crédibiliser avec un profil « au taquet »), il se pose là.

…Il est certain néanmoins que sa position de dirigeant d’entreprise + auteur à succès + conférencier + invité dans les médias radio et TV contribue à sa viralité galopante. Mais le résultat est là et il est impossible de douter de l’impact de LinkedIn sur le business $$ de Grant 😉

À l’avenir, possiblement un autre OVNI LinkedIn / Social Selling au sein de ce blog. Stay tuned 🙂