Ces blogs qui défient l’entendement

blogue
 
L’autre jour, en faisant ma veille quotidienne, je suis tombé sur un blog qui m’a vraiment surpris par la ‘couleur’ de son contenu. Petit préambule avant d’aller plus loin : Le blogging, c’est pas nouveau, ceux qui en font savent comment ça fonctionne, et surtout quels peuvent être les impacts d’un contenu mal choisi, mal dosé. Et pourtant…
 
Et donc, pour revenir au sujet qui nous occupe, qu’avait-il de si surprenant, ce blog (ou blogue, les 2 orthographes sont admises, pour ceux qui se posent la question) ??
Eh bien, dans le dernier article l’auteur – qui se trouve être une graphiste freelance  – y racontait son mois d’août. Un mois d’août qui avait été très difficile pour elle, faute de contrats, que son ordinateur était tombé en rade et qu’elle s’était vue dans l’obligation de réquisitionner le PC de son petit-frère, une machine vielle de presque 10 ans qui ‘plante sans arrêt‘… Elle rapportait enfin que, le business n’étant pas au RDV, elle n’avait pas pu payer son loyer, et qu’elle en avait assez de son iPhone 4 qui ‘tenait le coup‘ malgré son écran cassé…
Bref, vous voyez le tableau, du pur Zola ! Sauf dans la conclusion où elle réaffirmait en substance sa foi en l’avenir et en ses capacités : ‘Je suis forte, des difficultés j’en ai eu d’autres et je suis une entrepreneure, donc je surmonterai cette galère
 
Je suis convaincu qu’en écrivant tout cela elle pensait faire sa promotion. Parce que sinon, elle n’aurait certainement pas cliqué sur le bouton ‘Publier’ Non ?
Oui, sauf que non évidemment, elle se tirait dans le pied ‘big time’, parce qu’en fait :
 
  • Ceux qui la connaissent dans la ‘vraie vie’ vont effectivement retenir que malgré les difficultés elle se bat et ne baisse pas les bras. Que c’est une véritable entrepreneure qui en bave et qui en plus fait preuve d’authenticité. Plutôt pas mal comme image (?)
  • Mais évidemment, l’immense majorité des lecteurs de son article – qui ne la connait pas personnellement – comprendra entre les lignes que si elle manque de contrats, et donc de clients, c’est probablement parce qu’elle manque aussi de compétences… Idée renforcée par le fait qu’elle n’a même pas su constituer un peu de trésorerie d’avance (le loyer en retard)…. Bref, l’auteur est une vraie looser, vers qui on ne se tournera certainement pas pour demander un devis. Et en plus, une graphiste qui bosse avec un ‘vieux PC qui plante tout le temps’, hum….
 
Donc, à toutes fins utiles, 2 règles fondamentales et de bon sens à respecter pour un blogging sain et sans effets secondaires :
  • Le contenu ‘perso’ est à manier avec une grande précaution. Sauf volonté délibérée (relater un voyage, une expérience, etc.), votre blog ne devrait pas être un journal intime.
  • Rester dans le ‘penser positif’, dans le constructif. Faire étalage de vos misères, et indirectement se plaindre n’est évidemment pas vendeur. Du tout. N’avez-vous rien de mieux à écrire ?

Retour aux réseaux sociaux dans le prochain article !