Adolescents et réseaux sociaux, comment jouer son rôle de parent ??

Ados et Réseaux Sociaux

Vous faites peut-être partie de ces parents qui ont un ado à la maison, un de ces jeunes pour qui la techno va de soi  – ils ont totalement grandi avec – et qui passe le plus clair de ses soirées sur son smartphone, sa tablette.

Une génération effectivement très différente de celles qui l’ont précédée, elle est de facto hyper-connectée et plus précisément se caractérise par :

  • Une forte préoccupation de son image sur les réseaux ; on peut même pratiquement parler de personal branding (l’adolescent se conçoit lui-même comme une marque)
  • Une recherche et un échange de contenus. C’est pour eux un réflexe permanent et fortement imbriqué dans le quotidien. D’où le smartphone en permanence à portée de main, presque une extension de leur personne physique.
  • Un réflexe pour développer et divertir une audience, par exemple avoir un maximum d’abonnés sur Insta (Instagram) et y rechercher le buzz. Ce qui peut créer une pression voire un stress bien inutile…
  • Une existence plongée dans la civilisation du Contenu, alors que le XXème siècle c’était plutôt la civilisation du Savoir (et plutôt écrit, alors qu’aujourd’hui ce sont les visuels qui priment)

Alors, dans ce contexte, comment malgré ces réalités jouer pleinement son rôle de parent ??

Quelques conseils issus des conférences que je donne régulièrement pour l’association EPE 49 (Ecole des Parents et des Educateurs) :

  • User et abuser des « ingrédients » tradionnels d’une parentalité efficace : Le temps avec (et pas à côté de), le Dialogue (et ses 3 corollaires incontournables, la Complicité, l’Empathie, l’Humour), la Rigueur et la Cohérence (définir malgré tout des règles et les maintenir dans la durée)
  • Être soi-même utilisateur des réseaux sociaux. Car comment prétendre accompagner nos enfants sur ces espaces si on ne les pratique pas soi-même a minima ? Question aussi de crédibilité vis-à-vis de nos ados…
  • Connaître en profondeur les paramètres de visibilité et de confidentialité, et s’en servir à bon escient ! Et faire attention aux changements dans ces réglages, ils surviennent souvent, et généralement sans préavis. Un exemple de bonne pratique : Utiliser la fonction « Aperçu du profil en tant que » de Facebook pour vérifier la traduction concrète des réglages choisis, qui peut voir quoi
  • Enfin, quelques idées de questions ou de propos qu’on peut leur tenir afin de les faire réfléchir :
    • Quelqu’un qui ne te connaît pas du tout et qui voit ça, il va penser quoi de toi ? (utile surtout Vs les photos et selfies qu’ils postent souvent, la plupart du temps sans réfléchir aux impacts possibles)
    • Quand on se compare, on se déprime ! (sur Facebook les utilisateurs ont tendance à présenter surtout le côté ensoleillé de leur vie, donc on n’a qu’une idée très partielle de leur réalité quotidienne)
    • Facebook c’est gratuit, c’est parce que le produit… c’est toi ! (ça, généralement, ça fait mouche et déclenche de bonnes réactions !)
    • Ne mets rien sur le réseau social que tu ne serais à l’aise de dire tout haut dans un restaurant bondé ( excellente règle de bon sens)
    • Ton nouvel ami sur Facebook, est-ce un ami Réel ? Virtuel ? Toxique ? Dangereux ? (nous ne sommes pas dans un monde de bisounours…)

Quelques sites ressources pour compléter :

De votre côté, quelles idées auriez-vous ?